Bannière

Société civile guinéenne : naissance à Conakry d’une nouvelle plateforme (RACIPADE-Guinée)


Les membres du réseau des actions citoyennes pour la paix et le développement de la Guinée, en abrégé (RACIPAD/Guinée) étaient devant la presse ce jeudi 27 octobre 2016 à Conakry pour le lancement officiel des activités de leur nouvelle plateforme de la société civile, en suite la signature de partenariat avec le RECIPROC et la FEGUIREF, qui sont successivement : (réseau citoyen des producteurs et consommateurs) et (Fédération guinéenne des réseaux des femmes pour la paix et le développement).

Créée en septembre 2016, cette plateforme a pour objectif de créer un cadre d’appui, d’échanges, de formation et d’orientation des organisations membres du réseau. Elle vise donc à améliorer les conditions d’existence des citoyens de programmes divers et variés. « Il est donc important que le monde de la société civile guinéenne conjugue les mêmes efforts de résolution durable de conflit pour l’instauration d’un climat de paix et de cohésion sociale qui passe indéniablement par les actions citoyennes en faveur de tous les guinéens », a confié devant la presse, Aly Manden Mansa Keita, président du réseau, qui ajoute par la suite que ‘’l’appropriation du concept de la paix et de citoyenneté en est la trame de passe à laquelle toute la couche sociopolitique guinéenne doit prôner son adhésion’’. Selon lui, son réseau ‘’s’inscrit dans la même dynamique de promotion des droits humains de la bonne gouvernance, de la paix et de l’unité nationale que ses paires. Il est l’incarnation de la volonté d’une panoplie d’ONG et d’associations nationales œuvrant dans le sens de l’atteinte des objectifs communs ».

Pour finir, il précise que les réalités sociopolitiques de la Guinée laissent paraitre par fois des manquements dans tous les aspects de la vie nationale, pesant de façon néfaste sur les perspectives d’émancipation des citoyens.

Camara Ibrahima Sory, pour kibarounews


Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha