Bannière

Télécommunications: en fin, la Guinée dans le système de Free Roaming sous-régional


Le ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique a conféré ce lundi 3 avril 2017 à Conakry avec la presse nationale. C’était en présence des représentants des quatre operateurs de téléphonie mobile (MTN, Orange, Cellcom et Intercel). En compagnie de son équipe, Moustapha Mamy Diaby expliquait les avantages liés à la mise en œuvre d’un système sous-régional de suppression de surtaxe téléphonique intitulé ‘’Free Roaming’’.

On l’appelle ‘’Itinérance’’ en français ou ‘’Roaming’’ en anglais. Un système de fonctionnalité utile qui permet à chaque client d’appeler ou d’être appelé dans un des pays ouest-africains à chaque fois qu'il est hors de portée du réseau de son opérateur.

Le ministre en charge du secteur, Moustapha Mamy Diaby a expliqué dans son intervention l’idée de la mise en œuvre de ce programme qui est, selon lui, un élément de rapprochement ou d’intégration des pays ouest-africains: « C’est une initiative des chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union africaine à travers ‘’Smart Africa’’. C’est également un engagement des ministres en charge de télécommunications et de l’économie numériques au niveau de la sous région ouest-africaine, des Régulateurs et l’ensemble des acteurs de cet échos système qui ont vu derrière ce projet un élément de rapprochement, d’intégration sous régionale et un élément qui permet la croissance socio-économique dans tous les secteurs », a rappelé le ministre.

Pour le directeur Général de l’ARPT (autorité de régulation des postes et télécommunications), Antigou Cherif, les avantages de ce programme sont énormes. « Premièrement, lorsque vous voyagez, vous cherchez toujours à prendre une carte SIM pour appeler la famille ou les amis qui sont venus vous chercher à l’aéroport ou à la frontière, cela est éliminé. Avec votre carte SIM que vous avez en Guinée vous pouvez voyager au Sénégal, au Togo, en côte d’ivoire, au Burkina Faso et vous avez le même tarif que les ressortissants de ces pays. Deuxièmement, au niveau de la réception vous avez la réception gratuite pour les trois premières minutes pendant trente jours. Par exemple, quand vous partez au Sénégal toute réception, tout appel que vous avez reçu sera facturé zéro franc pour les trois cents premières minutes. Et lorsque vous appelez un numéro Sénégalais à partir de votre numéro de téléphone guinéen, vous êtes facturé comme si vous êtes un sénégalais. Donc le tarif local est appliqué. Et cela est un avantage. Rien qu’au niveau de l’émission, nous avons l’analyse. Ça représente plus de 70% de la réduction de la facture de l’abonné en émission, et près de 100% en réception », dit-il.

Les operateurs de téléphonie mobile se sont réjouis de cette initiative émanant des différents Chefs d'Etats et de gouvernements de l'Afrique de l'ouest. C’est le cas de Mme Tall Amanatou Bah, Directrice Générale Adjointe de Cellcom-Guinée qui dira ceci: « Il n’y a pas eu de pression négative. Au contraire, il y a eu une collaboration qu’ils nous ont demandée de le faire ensemble, on l’a fait ensemble. Le Free Roaming est un soulagement pour la population et aussi un lien de rapprochement pour ce pays. Je pense que les operateurs de téléphonie ne feront qu’accompagner ce programme. Nous, on supporte et on les accompagne pour la réussite de ce projet. »

A rappeler que c’est depuis le 31 mars 2017 est rentré en vigueur le Free Roaming entre sept pays signataires, à savoir : la Guinée, le Sénégal, le Togo, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali et la Sierra Léone, c'était lors du protocole d’accord du 28 novembre 2016 à Abidjan.

Younoussa Sylla pour kibarou.net

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha