Bannière

Tourisme en Guinée: Thierno Ousmane Diallo, ministre, apprécie le secteur, mais déplore le manque de financement


La Guinée en marge de la journée internationale du Tourisme, célébrée le 27 septembre dernier, le ministre du tourisme, Thierno Ousmane Diallo, a organisé mercredi 05 octobre 2016, une conférence-débat pour faire le point sur le potentiel touristique de la Guinée.

A l’entame de son intervention, le ministre guinéen du tourisme a rappelé que la Guinée a plusieurs potentialités touristiques qui ne sont pas d’abord mises en valeur. Pour cela, il affirme qu’il y aura bientôt des ressources disponobles pour la relance de ce secteur en Guinée. « Nous avons chez nous tout ce que nous pouvons trouver dans les autres pays limitrophes. Dans chaque région du pays, nous avons des spécificités. En Basse Guinée, les océans ; en Guinée forestière, la forêt ; en Haute Guinée, la savane et en Moyenne Guinée, les massifs du Fouta Djallon », a-t-il énuméré.

Mais pour la mise en valeurs de ces différentes potentialités, il dit ne pas avoir de moyens, bien qu’il ait fait plusieurs démarches pour avoir des investissements dans le secteur avant de pointer du doigt les écoles qui forment les étudiants en hôtellerie et tourisme, et le mode de recrutement de ces jeunes dans le secteur . « Dans les écoles, nous n’avons pas de programmes adéquats dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme. Les étudiants sortent sans aucune formation après le cursus ».

Par conséquent, il apprécie tout de même qu’il y a un nombre suffisant de cadres orientés dans l’administration tourisme, mais sans être spécialistes du domaine. « Au ministère du tourisme, nous avons parmi le personnel, des gens qui ont fait les mathématiques, la chimie, la biologie et plusieurs autres branches d’enseignements, qui se retrouvent dans le département. El les affectations massives font que le ministère compte à ce jour plus de quatre cents (400) personnes. Et malgré, le ministère n’est pas représenté à l’intérieur comme il faut. Nous allons faire en sorte qu’on parle de tourisme à l’intérieur, même s’il faut envoyer une partie du personnel ».

A rappeler qu’avec toutes les potentialités dont dispose la Guinée, le pays peine à attirer les touristes étrangers, a déploré par la suite le ministre. « En 2015, nous avons eu 32 000 visites, et en 2016, de janvier à juin, seulement 25 000 touristes se sont rendus en Guinée à partir de l’aéroport ».

Camara Ibrahima Sory

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha