Bannière
Bannière

Travail gouvernemental : voici les 5 conclusions issues de la concertation pour améliorer le système de coordination


Les rideaux sont tombés ce lundi sur les travaux des journées de Concertation sur l'organisation et la Coordination du Travail gouvernemental après trois jours de Concertation des Membres du gouvernement, élargi aux secrétaires généraux des départements. La cérémonie a été présidée par Monsieur le Premier Ministre, Chef de Gouvernement, Mamady Youla.

Présentant la synthèse et les conclusions issues de ces journées, Monsieur le Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l'État et de la Modernisation de l'Administration Sekou Kourouma a énuméré le diagnostic établi et les 5 conclusions qui constituent des pistes de Travail pour formuler des propositions d'amélioration de notre système de coordination du travail gouvernemental. Ces conclusions peuvent être définies comme suit:

1. Il existe déjà une procédure utile de travail interministériel, mais celle-ci, compte tenu de ses limites, n'est pas suffisante pour produire des résultats satisfaisants.

2. La structure administrative qui doit porter l'organisation du travail interministériel existe (c'est le SGG), mais n'a pas aujourd'hui les moyens de jouer un rôle autre que formel.

3. La bonne collaboration entre les équipes du Président de la République et celle du Premier Ministre constitue, du point de vue de la problématique technique de la Coordination gouvernementale, une donnée qui s'impose. Les mécanismes de coordination à proposer doivent donc tendre à en faciliter le fonctionnement harmonieux.

4. L'insuffisante organisation de la structure administrative gouvernementale a des raisons précises et peut trouver ses remèdes dans une définition plus rigoureuse des missions des services centraux d'une part, et dans la construction au SGG d'une véritable gestion administrative interministérielle de cette question, de l'autre.

5. A un niveau plus élevé, les difficultés de coordination de l'action gouvernementale tiennent aussi à la quasi impossibilité de définir des priorités dans la multiplication inconsidérée des projets et des stratégies portées par des structures créés en marge de l'organisation de droit commun de l'État, faute d'une capacité à hiérarchiser ces projets et à leur assigner des priorités.

Après ces propositions issues de la synthèse des travaux, Monsieur le Premier Ministre Mamady Youla a pris la parole pour son discours de Clôture. Pour lui, pour bâtir une nouvelle Guinée, le Président de la République a entrepris des réformes dès son accession au pouvoir. Réformer nos forces de sécurité et de défense, et réformer l'administration constituent un chantier inconditionnel et incontournable pour le développement de pays. Selon lui, cette vision du Président de la République, est une priorité pour lui et son Gouvernement.

Au cours de ces journées, les Ministres et les Secrétaires Généraux ont travaillé pour apporter un diagnostic concret visant à améliorer la gouvernance administrative. Monsieur le Premier Ministre a dit adhérer à toutes les propositions faites au cours de ces journées. Il a par ailleurs appelé les cadres de l'administration à les appliquer. Après consultation du Président de la République, Monsieur le Premier Ministre a affirmé qu'il dressera une nouvelle feuille de route aux membres du Gouvernement, cela dit-il, pour la mise en œuvre d'un mécanisme adéquat pour le bon fonctionnement des différents ministères.

Avant de clore ces Journées de Concertation sur l'organisation et la Coordination du Travail Gouvernemental, Monsieur le Premier Ministre a remercié les partenaires qui ont bien voulu s'associer à l'organisation de ces présentes journées.

Avec la Cellule de Communication du Gouvernement

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha