Bannière

"Jeux Universitaires de Guinée" : la finale prévue à Fria, les 5 et 6 octobre 2016


Depuis deux mois, les universités guinéennes s’affrontent dans plusieurs disciplines sportives, notamment le football, le volet-bal et le Basketball, au compte des tours préliminaires, dont les phases finales se jouent respectivement les 29 et 31 septembre à Conakry pour les demi-finales, et les 5 et 6 octobre pour la finale à Fria.

C’est le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui l’a fait savoir le mercredi dernier lors de sa dernière conférence de presse animée devant les hommes de médias à Coleah. Selon le chef de cabinet, Madame Zeinab Camara, depuis l’année dernière, son département fournit des efforts pour faire revivre le sport dans les instituts universitaires guinéens en faveur surtout de la jeunesse du pays. « Le sport est important dans la vie de tout un chacun, puisque c’est dans les instituts universitaires que la plupart des jeunes évoluent et deviennent beaucoup plus matures. Nous avons jugé nécessaire de rehausser le sport en milieux universitaire. » dit-elle.

Vu l’importance du sport, du point de la santé et de la prévention des maladies, Mme Zeinab Camara estime que son département a fait de cette activité un outil stratégique dans sa nouvelle dynamique. Parlant du choix porté sur la ville de Fria comme ville hôte pour l’organisation des finales, elle explique ceci : « Comme l’indique la politique du gouvernement, c’est de mettre la jeunesse au cœur de son programme de société. Pour cela, nous avons toute la responsabilité d’être solidaires avec cette jeunesse de Fria. Depuis un certain temps, cette jeunesse de Fria a traversé des périodes très difficiles, que ça soit l’arrêt des activités génératrices de revenu, soit l’après Ebola, et un peu partout. Donc le but, c’est d’accompagner la ville de Fria à travers cette activité sportive universitaire que nous organisons. »

De son coté, M. Maurice Togba Haba, Directeur du Sport Université, a donné des précisions par rapport au déroulement de la compétition « Nous avons créé des zones de compétition pour permettre aux instituts les plus éloignés de se retrouver au sein d’une même zone. Donc nous avons créé trois zones qui ont regroupé chacune 5 universités avec deux équipes (masculine et féminine) dans chacune des 3 disciplines. » a-t-il précisé.

« Donc sur deux mois, nous nous sommes donnés la peine d’organiser une compétion qui permet aux instituts de se déplacer et de permettre aux étudiants également de découvrir les réalités socioculturelles des autres régions de ce pays et ça été jusque là une réussite. Cette activité qui consistait à créer une émulation entre universités a vraiment répondu à l’attente de ces milliers d’étudiants et cela s’est manifesté à travers la mobilisation à chaque fois qu’un match était organisé dans une des villes et l’engagement des étudiants dans les différentes rencontres sportives. » a fait savoir M. Maurice Togba Haba.

Pour finir, il a précisé qu’une enveloppe de 10.000.000 fg (dix millions de francs guinéens) est prévue pour chaque vainqueur et une enveloppe de 5.000.000 fg (cinq millions de francs guinéens) pour chaque finaliste malheureux.

Mohamed Soumah pour kibarounews.com

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha