Bannière
Bannière

États-Unis : Michelle Obama fustige Donald Trump et son rapport aux femmes


Alors que le candidat républicain à la présidence Donald Trump a récemment été accusé d’agressions sexuelles par le New York Times, la Première dame américaine Michelle Obama s’est dite « glacée jusqu’à la moelle » par l’attitude « effrayante » du milliardaire.

À moins d’un mois du scrutin, la campagne pour l’élection américaine bat son plein. Et comme souvent aux États-Unis, elle porte moins sur les débats de fond – politique extérieure au Moyen-Orient, port des armes ou encore violences policières – que sur le profil des candidats. À ce petit jeu-là, Donald Trump a dégainé le premier, pointant du doigt la santé fragile de sa rivale après que celle-ci a fait un malaise. Le milliardaire a ensuite évoqué des accusations de viol formulées à l’encontre de Bill Clinton, ancien Président et mari d’Hillary Clinton. Sans s’attendre à une telle réponse de Michelle Obama, auteure d’un discours remarqué jeudi sur le rapport malsain de Donald Trump aux femmes.

Tempête médiatique

Car depuis le 8 octobre dernier, et la publication par le Washington Post d’un enregistrement où on l’entend tenir des propos graveleux sur les femmes, l’arroseur Trump se retrouve arrosé. Le New York Times a ensuite enfoncé le clou en donnant la parole à deux femmes, affirmant avoir subi du harcèlement et des agressions sexuelles de la part du milliardaire.

La première lui reproche de l’avoir touchée alors qu’elle était assise à côté de lui dans un avion il y a plus de trois décennies. La seconde affirme que M. Trump l’a embrassée contre son gré en 2005, lorsqu’elle travaillait comme réceptionniste dans la tour Trump à New York. Dès lors, le tabou brisé, les accusations se sont multipliées, une demi-douzaine d’autres femmes expliquant mercredi avoir elles aussi subi du harcèlement. Ces déclarations ont mis le feu aux poudres outre-Atlantique, plongeant le candidat républicain dans une tempête médiatique.

Malgré ses dénégations – « ces accusations vicieuses selon lesquelles j’aurais eu un comportement déplacé avec les femmes sont totalement et absolument fausses »- l’affaire continue à passionner l’opinion publique. D’autant que l’actuel couple présidentiel est monté au créneau pour condamner le comportement du magnat. « Quel que soit le parti auquel on appartient, démocrate, républicain ou indépendant, aucune femme ne mérite d’être traitée de cette façon », a déclaré Michelle Obama dans un discours passionné, prononcé jeudi.

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha